Archives de Catégorie: Enfants de parents alcooliques et/ou toxicomanes

Addictions : familles & entourage (guide)

La Fédération Addiction (France) vient de rendre disponible un guide intitulé Addictions : familles & entourage. Ce guide est le premier d’une nouvelle collection (Repère(s ) qui « vise à éclairer l’évolution des questions de société en lien avec les addictions et l’adaptation des pratiques professionnelles. » [résumé de l’éditeur]

Aperçu de la table des matières :

Repères : Organiser les réponses

  • Une société et des individus qui évoluent
  • Prévenir, transmettre, éduquer, accompagner
  • Accompagner, soutenir les familles et l’entourage

Pratique : de nouveaux outils

  • Prévention, des valeurs à interroger ?
  • Les pratiques de prévention
  • Travailler avec les familles et l’entourage
  • Consolider et faire évoluer les pratiques

Pour en savoir plus, consultez le guide sur le site de la Fédération Addiction (en français, 70 pages)

Référence :

Martinho, G. (2012). Addiction : familles & entourage : prévenir, éduquer, accompagner. [Paris, France : Fédération Addiction].

Publicités

Grossesse, parentalité et toxicomanie

Le centre de réadaptation en dépendances Domrémy Mauricie / Centre-du-Québec vient de publier un nouveau numéro de son bulletin Info-Toxico portant sur la grossesse, la parentalité et la toxicomanie. On y trouve de l’information sur la prévalence de la consommation chez les femmes enceintes ou en âge de procréer et chez les parents, les impacts de la consommation sur la grossesse, le foetus et la famille et l’intervention auprès de cette clientèle particulière.

Pour en savoir plus, consultez le bulletin en ligne sur le site de Domrémy Mauricie / Centre-du-Québec (en français, 4 pages)

Référence :
L’Espérance, N., Milot, M.-P., & Therrien, A. (2012). Grossesse, parentalité et toxicomanie. Info-Toxico, 23(2), 1-4.

Les effets du mauvais usage de l’alcool des parents sur les enfants et la famille

L’organisation britannique Turning Point vient de rendre disponible un document portant sur les effets du mauvais usage de l’alcool des parents sur leurs enfants et sur la famille.

En quelques chiffres :

  • Plus du tiers des mères ayant répondu au sondage (1 925) ont affirmé s’être tournée vers l’alcool en cédant à la pression d’être une « super-mère »
  • La plupart des parents interrogés par la suite (100) ont affirmé s’inquiéter de l’effet de leur consommation sur leurs enfants (83%)
  • Plus de la moitié (55%) ont dit que leur consommation avait engendré une augmentation de l’anxiété, de l’agressivité et de la dépression chez leurs enfants
  • Près du tiers (32%) ont dit que leurs enfants avaient été obligés de prendre le rôle de parent dans la famille

Pour en savoir plus, consultez le rapport sur le site de Turning Point (en anglais, 11 pages)

Référence :
Turning Point. (2011). Bottle it up : The next generation : The effect of parental alcohol misuse on children and families. Londres, Grande-Bretagne : Turning Point.

Livrets sur la parentalité et la toxicomanie

La Family Support Agency (Irlande) et l’organisme de charité pour les enfants Barnardos (Irlande) ont mis sur pied une série de 3 livrets sur la parentalité et la toxicomanie. Le premier s’adresse aux enfants de 6-12 ans dont les parents consomment, le second aux adolescents dont les parents consomment et le troisième aux parents consommateurs qui ont des enfants de 6 à 12 ans.

Pour en savoir plus, consultez le document s’adressant aux enfants de 6 à 12 ans (en anglais, 17 pages), aux adolescents (en anglais, 36 pages), ou aux parents (en anglais, 21 pages)

Références :

Daly, M. (2011). Coping with a parent’s problem drug use or alcohol use : for children aged 6 to 12. Dublin, Irlande : Family Support Agency. (Parenting positively)

Guiney, E. (2011). Helping teenagers to cope with a parent’s problem drug use or alcohol use. Dublin, Irlande : Family Support Agency. (Parenting positively)

Daly, M. (2011). Coping with a parent’s problem drug use or alcohol use : for parents of children between 6 and 12. Dublin, Irlande : Family Support Agency. (Parenting positively)

Toxicomanie parentale : formation en ligne

L’organisme Social Care Institute for Excellence (SCIE, Royaume-Uni) a rendu disponible sur son site web une formation en ligne sur la toxicomanie parentale. Celle-ci s’adresse en premier lieu aux travailleurs sociaux ayant à travailler avec des enfants dont les parents consomment, mais peut servir à toute personne ayant à traiter avec cette clientèle. La formation comporte 3 modules d’une durée d’environ 20-30 minutes chacun.

Sujets traités :

  • Module 1 : comprendre la toxicomanie
  • Module 2 : comprendre les effets sur les enfants
  • Module 3 : les implications pour les pratiques en travail social auprès des enfants

Pour en savoir plus, consultez la page dédiée à cette formation sur le site du SCIE (en anglais)

Toxicomanie parentale : les impacts sur les enfants (rapport)

Le National Advisory Committee on Drugs (NACD, Royaume-Uni) vient de rendre disponible une revue de la littérature portant sur les impacts de la toxicomanie parentale sur les enfants.

L’auteur a sorti de cette revue de la littérature 5 points importants sur les pratiques et la recherche :

  • Les conséquences sur le développement de l’enfant de la toxicomanie parentale ;
  • Les conséquences sur la parentalité et la vie de famille de la toxicomanie parentale ;
  • Le résultat de la toxicomanie parentale sur l’enfant ;
  • La réponse à la toxicomanie parentale ;
  • Recherche future et données nécessaires.

Pour en savoir plus, consultez le rapport en ligne sur le site du NACD (en anglais, 88 pages) ou le résumé des principales constatations (en anglais, 13 pages)

Référence :

Horgan, J. (2011). Parental substance abuse: Addressing it’s impact on children: A review of the literature. Dublin, Royaume Uni : National Advisory Committee on Drugs.

Évaluation d’un projet-pilote de tribunal dédié à la toxicomanie et l’alcoolisme dans les familles (Grande-Bretagne)

La Family Drug & Alcohol Court (FDAC) est une nouvelle approche dans les cas où la toxicomanie parentale se présente comme un élément clé dans la décision des autorités à intenter une action en justice. Le projet, piloté par la London Family Proceedings Court a débuté en 2008 et continuera jusqu’en mars 2012.

Quelques résultats de l’étude. Dans le groupe de parents référés à la FDAC comparativement au troupe de parents référés au tribunal régulier :

  • Les parents ont reçu plus d’aide et ce plus rapidement ;
  • Plus de parents avaient cessé de consommer à la fin des procédures ;
  • Plus de parents sont entrés en traitement et y sont demeurés ;
  • Plus de parents ont été réunis avec leurs enfants à la fin des procédures.

Pour en savoir plus, consultez le rapport complet sur le site de la Brunel University (191 pages, en anglais), le résumé (16 pages, en anglais) ou les faits saillants (4 pages, en anglais)