Archives de Tag: Trafic de drogues

Rapport mondial sur les drogues, 2012

L’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime vient de rendre disponible son rapport mondial sur les drogues 2012. Ce rapport annuel a pour but d’améliorer notre compréhension du problème posé par les drogues illicites.

Aperçu de la table des matières :

CHAPITRE I. Statistiques récentes et analyse des tendances des marchés des drogues illicites

  • Étendue de la consommation de drogues illicites et conséquences pour la santé
  • Le marché des opiacés illicites
  • Le marché de la cocaïne
  • Le marché du cannabis
  • Le marché illicite des stimulants de type amphétamine

CHAPITRE II. Le problème contemporain de la drogue : caractéristiques, tendances et facteurs déterminants

  • Quelles sont les caractéristiques fondamentales du problème actuel des drogues illicites ?
  • Comment les trajectoires du problème de la drogue ont-elles évoluées avec le temps ?
  • Quels sont les facteurs qui influencent l’évolution du problème ?

Pour en savoir plus, consultez le rapport complet (en anglais, 112 pages) ou le résumé analytique (en français, 10 pages)

Publicités

Global SMART Update 2011

L’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC) vient de publier le 6e volume de son bulletin Global SMART Update (SMART = Synthetics Monitoring : Analysis, Reporting and Trends). Ce bulletin se veut un court rapport sur les modèles émergents et les tendances  concernant des drogues de synthèse au niveau mondial.

Chacun des numéros du bulletin comporte un segment portant sur une thématique particulière. Le premier numéro de 2011 (no 5), portait plus spécifiquement sur le sud de l’Asie, une région traditionnellement associée aux opiacés, qui a commencé à émerger au cours des dernières années   en tant que source de stimulants de type amphétamine. Le second numéro publié en 2011 (no 6), porte quant à lui sur les substances synthétiques ne faisant pas l’objet d’un contrôle international.

Concernant le Canada, le pays demeure un marché important et un nombre grandissant de laboratoires sont démantelés. Des saisies d’ecstasy réalisées en Australie et en Asie proviendraient du Canada. La source principale du marché de l’ecstasy en Amérique du nord serait les groupes criminalisés canadiens.

Pour en savoir plus, consultez les numéros 2011 du Global SMART Update :
Numéro 5, mars 2011 (en anglais, 11 pages)
Numéro 6, novembre 2011 (en anglais, 19 pages)

Argent de la drogue : blanchiment et mondialisation financière

L’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT, France) vient de publier le 2e numéro de son bulletin Drogues, enjeux internationaux. Ce dernier est consacré au blanchiment de l’argent issu du trafic de drogues. Dans un premier temps, l’auteur se penche sur l’estimation des sommes en jeu au niveau mondial et la situation en France.  Le rôle des paradis fiscaux et autres centres offshore, les dispositifs mis en place par les différents pouvoirs politiques afin de lutter contre le blanchiment de même que les effets économiques et sociaux engendrés par cet état des choses sont ensuite abordés.

Pour en savoir plus, consultez le bulletin en ligne sur le site de l’OFDT (en français, 6 pages)

Référence :
Lalam, N. (2011). Argent de la drogue : blanchiment et mondialisation financière. Drogues, enjeux internationaux, 2, 1-6.

Étude globale sur les homicides (rapport de l’UNODC)

L’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC) vient de rendre disponible sa première étude globale sur les homicides dans le monde.

Quelques chiffres :

  • Le nombre estimé par l’UNODC de décès par homicide en 2010 était de 468 000 ;
  • 36 % de ces décès sont survenus en Afrique, 31 % en Amérique (du nord, du sud et centrale confondues), 27 % en Asie, 5 % en Europe et 1 % en Océanie ;
  • En mettant en relation le nombre d’habitants par région et les chiffres mentionnés ci-haut, l’UNODC a constaté que les taux d’homicides en Afrique et dans les Amériques (17 et 16 par 100 000 habitants respectivement) représentaient le double de la moyenne globale (6,9 par 100 000 habitants), tandis qu’en Asie, en Europe et en Océanie, il s’agit d’environ la moitié (entre 3 et 4 par 100 000 habitants) ;
  • Les jeunes hommes sont les plus à risque étant donné qu’ils sont plus susceptibles de prendre part à des activités violentes comme faire partie de gangs de rue, consommer de la drogue, posséder des armes, etc. ;
  • Les taux d’homicide varient grandement à l’intérieur même d’un pays et de certaines régions. Par exemple, les régions situées près des frontières ou des zones de production ou de trafic de drogues ont souvent des taux plus élevés ;
  • Les grandes villes représentent un bassin à risque pour les crimes violents. Ceci peut-être la conséquence de nombreux facteurs à la fois sociaux (pauvreté, inégalité, etc.) et en lien avec la criminologie (nombre de victimes potentielles, anonymat, marché de la drogue) ;
  • Plusieurs pays avec un taux d’homicide élevé présentent un taux d’homicide par arme à feu plus élevé qui est souvent associé avec les activités illicites de groupes du crime organisé, qui elles-mêmes sont souvent associées au trafic de drogues.

Pour en savoir plus, consultez le document en ligne sur le site de l’UNODC (en anglais, 125 pages)

Référence :
United Nations Office on Drugs and Crime. (2011). 2011 Global study on homicide : trends, context, data. Vienne, Autriche : United Nations Office on Drugs and Crime.

Stimulants de type amphétamine (rapport)

L’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC)  vient de rendre disponible son rapport 2011 sur la consommation et le trafic de stimulants de type amphétamine (ATS) comme l’ecstasy et la méthamphétamine.

D’après le rapport de l’ONUDC, ce type de stimulants serait le second type de drogues les plus consommé dans le monde, après le cannabis. La fabrication de substances appartenant au groupe des amphétamines, comme la méthamphétamine, est la plus répandue, alors que celle de substances appartenant au groupe de l’ecstasy l’est significativement moins. Au cours des 5 dernières années, la fabrication de STA s’est répandue dans de nouvelles régions comme l’Asie du sud-est, l’Indonésie et la Malaisie. En Europe, plusieurs pays ont rapporté une hausse dans la fabrication et la consommation de méthamphétamine. Le rapport mentionne aussi l’émergence de nouveaux stimulants, comme la méphédrone et le MPDV qui sont vendus comme des sels de bains ou de l’engrais pour plantes. L’émergence de la consommation des ATS par injection est aussi commentée.  Des données sont disponibles pour le Canada.

Pour en savoir plus, consultez le document en ligne sur le site de l’ONUDC (en anglais, 120 pages)

Référence :
United Nations Office on Drugs and Crime. (2011). Amphetamines and ecstasy : 2011 Global ATS Assessment.Vienne, Autriche : United Nations Office on Drugs and Crime.

Les enfants de la guerre contre les drogues (livre électronique)

L’organisme International Debate Education Association vient de rendre disponible gratuitement en ligne un livre portant sur les impacts des politiques en matière de drogues sur les jeunes.

Ce livre, publié sous la direction de Damon Barrett, se divise en 4 grandes sections :

  1. Les enfants dans les zones de production et de commerce des drogues
  2. Classes sociales, groupes ethniques et application de loi
  3. Au sein des familles
  4. Les enfants, la consommation de drogues et la dépendance

La 3e section inclus un chapitre écrit par des chercheures canadiennes portant sur des mères toxicomanes ayant perdu la garde de leur(s) enfant(s) en faveur des services de protection de l’enfance (« Ants facing an elephant » : Mothers’ grief, loss, and work for change following the placement of a child in the care of child protection authorities / Kathleen Kenny & Amy Druker).

Pour en savoir plus, consultez le document en ligne sur le site de l’éditeur (en anglais, 241 pages)

Référence :
Barrett, D. (2011). Children of drug war: Perspectives on the impact of drug policies on young people. New York, NY: International Debate Education Association.

Rapport mondial sur les drogues 2011

L’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime vient de rendre disponible son rapport mondial sur les drogues 2011. Ce rapport annuel a pour but de documenter les trafics transnationaux de drogues illicites et leurs façons d’opérer.

Aperçu de la table des matières :

  • Aperçu régional et global
  • Le marché de l’opium et de l’héroïne
  • Le marché de la coca et de la cocaïne
  • Le marché des stimulants de type amphétamines
  • Le marché du cannabis
  • Annexes : statistiques sur la consommation et la production de drogues illicites

Pour en savoir plus, consultez le rapport complet (en anglais, 267 pages) ou le résumé analytique (en français, 11 pages)