Archives de Catégorie: Conduite sous l'influence de drogues

Lien entre accidents de voiture et consommation de cocaïne (article)

D’après des chercheurs ontariens, la cocaïne est l’une des substances les plus souvent retrouvée chez les conducteurs accidentés. Ils ont donc choisi d’étudier l’association entre la consommation de cocaïne et les collisions au cours de la dernière année. Pour cette étude, les données de cinq années ont été combinées, formant un échantillon de 7284 Ontariens de 18 ans et plus.

Parmi les résultats, l’implication dans un accident, telle que rapportée par les participants, était de 18,9 % chez ceux ayant consommé de cocaïne au cours de la dernière année, contre 7,4 % chez les non-consommateurs. Cette étude suggère donc que les consommateurs de cocaïne ont significativement plus de chance que les autres de rapporter avoir été impliqués dans un accident de la route au cours de la dernière année.

Pour en savoir plus, consultez le résumé en ligne sur le site de l’éditeur (en anglais)

Référence :
Stoduto, G., Mann, R. E., Ialomiteanu, A., Wickens, C. M., & Brands, B. (2012). Examining the link between collision involvement and cocaine use. Drug and Alcohol Dependence, 123(1-3), 260-263.

Écran de fumée : les jeunes, le cannabis et la conduite (conférence et webémission)

Le 28 septembre prochain le Centre canadien de lutte contre l’alcoolisme et la toxicomanie (CCLAT) présentera la première conférence de la 3e série de conférences des présidents du CCLAT. Celle-ci, intitulée Écran de fumée : les jeunes, le cannabis et la conduite aura lieu à l’Université Dalhousie à Halifax mais sera aussi diffusée en direct sur le web.

La conférence abordera les points suivants :

  • le grand nombre de décès sur la route impliquant de jeunes conducteurs;
  • l’idée reçue voulant que le cannabis n’affaiblisse pas les habiletés cognitives et motrices autant que l’alcool;
  • les stratégies de répression visant à détecter et à empêcher l’usage de cannabis chez les conducteurs.

Pour en savoir plus sur l’évènement, consultez la page dédiée à la conférence sur le site du CCLAT (en français)

Pour visualiser la webémission en ligne, inscrivez-vous d’avance au http://webcasts.welcome2theshow.com/ccsa2011 (l’évènement se déroulera en anglais seulement et durera 2 heures, de 19h à 21h, heure de l’Atlantique)

Drogue au volant : 2 nouvelles études du CCLAT

Le Centre canadien de lutte contre l’alcoolisme et les toxicomanies (CCLAT) vient de rendre disponibles deux nouvelles études montrant que la drogue au volant est un problème croissant et qu’il est aussi fréquent que la conduite sous l’influence de l’alcool.

Pour en savoir plus, consultez les rapports ou leurs faits saillants.

Alcool et drogues chez les conducteurs : une enquête routière menée en 2010 en Colombie-Britannique
rapport intégral (en français, 23 pages)
faits saillants (en français, 2 pages)

Étude visant à comparer les décès sur les routes impliquant l’alcool et la drogue
rapport intégral (en français, 40 pages)
faits saillants (en français, 2 pages)

Alcool et drogues chez les conducteurs

Le Centre canadien de lutte contre l’alcoolisme et les toxicomanies (CCLAT) a rendu accessible sur son site Internet les résultats d’une enquête routière menée en Colombie-Britannique en 2008.

Sur les 1533 véhicules interceptés, 89% des conducteurs ont acceptés de se soumettre à l’alcootest et 78% ont fourni un échantillon de salive. Quelques chiffres en bref :

  • 10.4% avaient consommé de la drogue ;
  • 8.1% avaient consommé de l’alcool ;
  • 15.5% avaient consommé de la drogue ou de l’alcool ou les deux à la fois ;
  • les drogues les plus souvent détectées étaient le cannabis (un peu plus de 40%) et la cocaïne (29%) ;
  • alors que la consommation d’alcool était plus fréquente chez les conducteurs entre 19 et 34 ans, la consommation de drogue se répartissait plus également dans tous les groupes d’âge ;
  • l’alcool au volant semble avoir diminué de beaucoup comparativement aux enquêtes précédentes, mais le nombre de conducteurs ayant un fort taux d’alcool dans le sang a augmenté.

Pour en savoir plus consultez le rapport :  http://www.cclat.ca/2009%20CCSA%20Documents/ccsa0115392009_f.pdf

ou sa version abrégée (2 pages) :  http://www.cclat.ca/2009%20CCSA%20Documents/ccsa0115412009_f.pdf

Référence :
Beirness, D. J., & Beasley, E. E. (2009). Alcool et drogues chez les conducteurs : une enquête routière menée en 2008 en Colombie-Britannique, Ottawa : Centre canadien de lutte contre l’alcoolisme et les toxicomanies, 22 p.

Alcool, drogues illégales, médicaments et sécurité routière

L’Institut suisse de prévention de l’alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA) vient de publier une courte brochure de 8 pages sur la conduite sous influence.

Cette dernière contient principalement des informations sur la manière dont la consommation occasionnelle de drogues, d’alcool ou de médicaments influence les capacités  à conduire. On y trouve, entre autres :

  •  un article et un tableau sur l’influence des drogues illégales sur la capacité de conduire (substances mentionnées : cannabis, opiacés, cocaïne, amphétamines et méthamphétamines, ecstasy, hallucinogènes)
  • un article et un tableau sur l’influence des médicaments sur la capacité de conduire (somnifères, antidépresseurs, neuroleptiques, diurétiques, lithium, antiépileptiques, etc.)

Lire la brochure : http://www.sfa-ispa.ch/fileadmin/user_upload/DocUpload/Focus_circulation.pdf

Alcohol, Trauma and Impaired Driving

Cette publication de 108 pages sur les traumas relatifs à la consommation d’alcool et/ou de drogues est le fruit du partenariat des organismes Les mères contre l’alcool au volant (MADD), le Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH) et le Centre canadien de lutte contre l’alcoolisme et les toxicomanies (CCLAT).

Le document se divise en 5 grandes sections :

  • Information générale (incluant les modèles de consommation au Canada, aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Europe)
  • Alcool et trauma (noyade et sports nautiques, chutes, feux, sports, milieu de travail, violence et suicide)
  • Jeunes, l’alcool et les drogues 
  • Trauma en lien avec la circulation (piétons, cyclistes, motoneige, tout-terrain, etc.)
  • Conduite avec facultés affaiblies (Canada, États-Unis, Grande-Bretagne, Europe, Australie, Nouvelle-Zélande).

Document : http://www.madd.ca/english/research/real_facts.pdf