Archives de Catégorie: Nouvelles drogues

Le défi des nouvelles substances psychoactives

UNODCL’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC) vient de rendre disponible un rapport qui fournit une vue d’ensemble sur la situation mondiale concernant les nouvelles substances psychoactives (SPA). Il s’agit de la première évaluation globale sur les nouvelles SPA mise de l’avant par le Global Synthetics Monitoring : Analyses, Reporting and Trends (SMART) Programme lancé en 2008.

Aperçu de la table des matières :

  • Les principales substances psychoactives illicites rencontrées et leurs effets ;
  • L’étendue des nouvelles SPA;
  • Les estimations sur la consommation des nouvelles SPA ;
  • Les sources des nouvelles SPA.

Pour en savoir plus, consultez le rapport en ligne sur le site de l’UNODC (en anglais, 108 pages)

Nouveaux produits de synthèse et Internet

TendancesL’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) vient de publier un nouveau numéro de son bulletin Tendances,  numéro qui porte sur les nouvelles substances psychoactives et Internet.

Source : OFDT

Les appellations « nouveaux produits de synthèse » (NPS) ou « nouvelles substances psychoactives » désignent un éventail hétérogène de substances qui imitent les effets de différents produits illicites (ecstasy, amphétamines, cocaïne, cannabis, etc.). Des termes génériques anglo-saxons tels que designer drugs, research chemicals (RC) et legal highs, qui font respectivement allusion au caractère d’imitation des produits, à leur nature synthétique ou à leur statut légal, sont également utilisés. Dans tous les cas, les structures moléculaires de ces nouveaux produits de synthèse se rapprochent de celles des substances qu’ils « copient » sans être tout à fait identiques. Cette spécificité leur permet (au moins à court terme) de contourner la législation sur les stupéfiants, ces produits n’étant en effet pas classés en tant que tels lorsqu’ils apparaissent.

Pour en savoir plus, consultez le bulletin en ligne sur le site de l’OFDT (en français, 8 pages)

Référence :
Lahaie, E., Martinez, M., & Cadet-Taïrou, A. (2013). Nouveaux produits de synthèse et Internet. Tendances, 84, 1-8.

Krokodil (article)

JADDes chercheurs allemands ont effectué une revue systématique sur la drogue appelée – entre autres – krokodil. Cette « nouvelle » drogue semble avoir fait son apparition en Russie en 2003, mais c’est à partir du début de l’année 2011 que le nombre de cas rapportés a augmenté dramatiquement.

Les chercheurs ont constaté qu’il n’existe pas véritablement de données scientifiques sur ce sujet et que les connaissances actuelles sur la substance proviennent principalement de sources non scientifiques.

L’article traite de l’origine de la substance,  de sa composition, sa production, de la méthode de consommation et des risques associés.

Pour en savoir plus, consultez le résumé de l’article en ligne sur le site de l’éditeur (anglais).

Ce périodique est disponible sur les rayons Centre québécois de documentation en toxicomanie.

Référence :
Gahr, M., Freudenmann, R. W., Hiemke, C., Gunst, I. M., Connemann, B. J., & Schonfeldt-Lecuona, C. (2013). Desomorphine goes « crocodile ». Journal of Addictive Diseases, 31(4), 407-412.

Rapport sur le khat

KhatLe Advisory Council on the Misuse of Drugs (ACMD, Grande-Bretagne) a publié cette semaine un rapport sur le khat.

Aperçu de la table des matières :

  • Usage du khat en Grande-Bretagne et dans le monde
  • Pharmacologie du khat
  • Effets physiologiques
  • Méfaits sociaux
  • Législation et position de différents pays (dont le Canada) en regard de la substance

Pour en savoir plus, consultez le rapport sur le site de l’ACMD (en anglais, 96 pages)

Slam et cathinones (numéro thématique de la revue SWAPS)

SWAPS67Le journal SWAPS porte sur la santé, la réduction des méfaits et l’usage de drogues et est édité par l’association PISTES  (Promotion de l’Information Scientifique,Thérapeutique, Epidémiologique sur le Sida, France).

Aperçu de la table des matières du numéro thématique intitulé « Slam et cathinones » :

Dossier nouveaux produits de synthèse

  • Drogues de synthèse : la préoccupante « mode » de l’injection de cathinones
  • L’expérience d’un centre de santé sexuelle parisien
  • Retour sur l’interdiction de la méphédrone

Dossier pratiques d’injection accompagnant des pratiques sexuelles à risque chez les HSH

  • Mieux connaître le slam et les risques associés
  • La prévention des pratiques à risques chez les gays

Actualités scientifiques

  • Dépendance au cannabis et baisse des fonctions cognitives

Actualité

  • « Break the cycle » un programme pour rompre le cycle de l’injection

Pour en savoir plus, consultez le numéro 67 de SWAPS en ligne sur le site de PISTES (en français, 24 pages)

Alerte du RCCET concernant les « sels de bains » au Canada

Le Réseau communautaire canadien d’épidémiologie des toxicomanies (RCCET) a émis en juin dernier une alerte concernant les « sels de bain » au Canada. Si la consommation de ces stimulants synthétiques de type amphétamine semble pour l’instant limitée aux provinces maritime, le RCCET met en garde le grand public contre leur consommation. L’alerte explique la composition et les effets de cette substance et donne un aperçu des rapports sur la présence de cette substance dans les grandes villes canadiennes.

Pour en savoir plus, consultez l’alerte en ligne sur le site du CCLAT (en français, 4 pages).

Réagir aux nouvelles substances psychoactives

L’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT, en anglais EMCDDA) vient de publier un bulletin portant sur comment répondre aux nouvelles substances psychoactives.

Ce bulletin met l’accent sur la nécessité de repérer et d’identifier rapidement ces nouvelles substances afin de pouvoir en évaluer de façon scientifique les risques et, ultimement, pouvoir en effectuer le contrôle.

Pour en savoir plus, consultez le bulletin en ligne sur le site de l’OEDT (en français, 4 pages)

Référence :
Hughes, B., Gallegos, A., & Sedefov, R. (2011). Réagir aux nouvelles substances psychoactives. Objectif drogues, 22, 1-4.