Archives de Catégorie: Itinérance

Bulletin de la Chaire en toxicomanie

ChaireLa Chaire en toxicomanie de l’Université de Sherbrooke vient de lancer le premier numéro de son tout nouveau bulletin ! Outre un mot de la titulaire de la Chaire, la Dre Élyse Roy, ce premier numéro comprend des articles sur l’itinérance et la toxicomanie chez les jeunes, l’étude EMPIR (intervention auprès des usagers de drogues injectables) et la trousse PIJE (projet d’intervention auprès des jeunes de la rue à haut risque de commencer à s’injecter des drogues).

Pour en savoir plus, consultez le bulletin en ligne sur le site de la Chaire en toxicomanie (en français, 3 pages)

Il est aussi possible de s’inscrire en ligne pour recevoir directement par courriel les prochains numéros du bulletin à l’adresse suivante : http://www.usherbrooke.ca/chaire-toxicomanie/bulletin/

Initiation aux drogues injectables chez les jeunes de la rue : une analyse en fonction du genre

InitiationLe RISQ vient de rendre disponible un nouvel abrégé de recherche portant sur  l’initiation aux drogues injectables chez les jeunes de la rue.

Source : RISQ

Au Canada, on estime que 30 à 40 % des jeunes de la rue ont recours à l’utilisation de drogues injectables. Plusieurs études suggèrent que l’initiation à ce type de consommation est influencée par le sexe et l’âge des individus. Les auteurs de cette étude se sont intéressés aux facteurs de risques à l’origine de cette initiation, selon le genre.

Pour en savoir plus, consultez l’abrégé de recherche sur le site du RISQ (en français, 2 pages)

Référence de l’article original :
Roy, É., Boivin, J.-F., & Leclerc, P. (2011). Initiation to drug injection among street youth: A genderbased analysis. Drug and Alcohol Dependence, 114(1), 49-54.

Ce périodique est disponible sur les rayons du Centre québécois de documentation en toxicomanie.

L’évaluation d’implantation de l’équipe itinérance de Trois-Rivières

ItinéranceLe Centre de réadaptation en dépendance Domrémy Mauricie – Centre-du-Québec vient de rendre disponible un rapport de recherche portant sur l’évaluation de l’implantation de l’équipe itinérance de Trois-Rivières (ÉI3R).

Source : Centre de réadaptation en dépendance Domrémy Mauricie – Centre-du-Québec

L’augmentation continue des personnes en situation de rupture sociale à Trois-Rivières au cours des dernières années et la difficulté à rejoindre efficacement cette population ont conduit deux partenaires du réseau communautaire (Le Havre (hébergement d’urgence) et Point de rue (travailleurs de rue)) et deux partenaires du réseau de la santé et des services sociaux (CSSSTR/CHRTR (santé mentale et urgence) et Domrémy MCQ (dépendance)) à mettre en place, pour une durée de trois ans, une équipe multidisciplinaire et inter-organisationnelle, composée de quatre intervenants, pour rejoindre cette clientèle et faciliter son accès aux services : L’Équipe Itinérance de Trois- Rivières (ÉI3R).

Cette équipe vise à améliorer l’accessibilité et la continuité des services en créant des passerelles entre l’équipe itinérance et les autres services du réseau communautaire, du réseau de la santé et des services sociaux et du réseau de la sécurité publique. Elle vise à freiner le développement de la judiciarisation de cette clientèle et à faciliter leur accès et leur maintien en logement. Elle met de l’avant un modèle d’intervention innovateur en regroupant au sein d’une même équipe des intervenants en provenance d’établissements et d’organismes différents. Ces intervenants, de par leur profession, leur formation et leur appartenance institutionnelle ou communautaire différentes, ont pour fonction de mieux rejoindre la clientèle cible et de faciliter leur intégration dans les différents réseaux de services. Une évaluation d’implantation de cette équipe a été réalisée pour documenter son processus d’implantation, son fonctionnement, la clientèle rejointe durant ses deux premières années d’existence (octobre 2010 à octobre 2012), la nature des interventions réalisées auprès de celle-ci, l’opinion et la satisfaction des usagers à l’égard des services reçus, ainsi que l’opinion et la satisfaction des partenaires quant à l’apport de cette équipe auprès des usagers et des partenaires. [Résumé des auteurs]

Pour en savoir plus, consultez le rapport en ligne sur le site du Centre de réadaptation en dépendance Domrémy Mauricie – Centre-du-Québec (en français, 81 pages)

Référence :
Ménard, J.-M., & L’Espérance, N. (2012). L’évaluation de l’implantation de l’équipe itinérance de Trois-Rivières. Trois-Rivières, Québec : Centre de réadaptation en dépendance Domrémy Mauricie – Centre-du-Québec.

Drogues, santé et société : nouveau site web et 2 nouveaux numéros !

DSSPour son 10e anniversaire, la revue Drogues, santé et société a revampé son site web !

Deux nouveaux numéros sont aussi disponibles, comme toujours les articles sont accessibles gratuitement en ligne.

Aperçu des tables des matières

v. 10 no 2 (numéro non thématique)

v. 11 no 1 (Drogues et création)

Jeunes sans-abri et jeunes placés dans le réseau de protection de l’enfance : Maltraitance, santé mentale et consommation d’alcool et de drogues

Des chercheurs de l’Université de Toronto ont publié une étude portant sur les jeunes de la rue et les jeunes placés dans le réseau de protection de l’enfance. Ce document traite, entre autres, de la santé mentale, de la consommation de substances psychoactives et des problèmes de comorbidité chez cette clientèle.

Pour en savoir plus, consultez l’étude en ligne sur le site de Santé Canada (en français, 51 pages)

Référence :
Goldstein, A. L., Amiri, T., Vilhena, N., Wekerle, C., Thornton, T., & Tonmyr, L. (2011). Jeunes sans-abri et jeunes placés dans le réseau de protection de l’enfance : maltraitance, santé mentale et consommation d’alcool et de drogues. Toronto (Ontario) : Université de Toronto.

Les différents visages de la rue (Radio)

La radio de Radio-Canada a présenté, dans le cadre de l’émission L’après-midi porte conseil du 12 octobre dernier, une émission intitulée « Les différents visages de la rue » portant sur l’itinérance. L’animatrice Dominique Poirier a reçu en studio trois interlocuteurs : Mario Paquet, itinérant par choix, Cylvie Gingras, ex-itinérante qui travaille maintenant pour une compagnie d’assurance et écrit pour l’Itinéraire et Hugo Noël-Racine, ex-itinérant maintenant pair-aidant.

Les interlocuteurs expliquent leurs différents cheminements, parlent de leur consommation de drogues et de la réalité de la rue.

Pour en savoir plus, écoutez l’émission en ligne sur le site de Radio-Canada (en français, 27min45)

Comparaison des profils de consommation de drogue et de conduites à risque chez les jeunes de la rue selon l’âge (article)

Des chercheurs canadiens et américains ont comparé des jeunes de la rue ayant moins de 21 ans avec d’autres jeunes de la rue ayant plus de 21 ans à Vancouver, en Colombie-Britannique. La consommation de drogue et récente et les pratiques sexuelles à risque ont été comparées entre les deux groupes.

Parmi les résultats, les chercheurs ont constaté que les jeunes de plus de 21 ans étaient plus susceptibles d’être des hommes et d’origine autochtone, de présenter des symptômes dépressifs, de s’être mis récemment à fumer du crack et d’avoir consommé des drogues par injection dans un passé récent.

Les jeunes de moins de 21 ans, quant à eux, étaient plus susceptibles d’avoir consommé de l’alcool de façon excessive (binge drinking) récemment.

Pour en savoir plus, consultez le résumé en ligne (PubMed)

Ce périodique est disponible sur les rayons du Centre québécois de documentation en toxicomanie.

Référence :
Hadland, S.E., Marshall, B.D.L., Kerr, T., Zhang, R., Montaner, J.S., & Wood, E. (2011). A comparison of drug use and risk behavior profiles among younger and older street youth. Substance Use & Misuse, 46(12), 1486-1494.