Archives de Catégorie: Jeux de hasard et d'argent

Alcool aux tables de jeux : consultation publique

Le Centre de réadaptation en dépendance de Montréal-Institut universitaire a témoigné hier, le 29 mai, devant la commission de la Santé et des Services sociaux concernant la consultation sur le projet de règles abrogeant la disposition qui prohibe la vente, le service et la consommation de boissons alcooliques à l’intérieur des aires de jeux.

Personnes du CRD de Montréal-IU présentes : Mme France Lecomte, directrice des services clientèles, Mme Brigitte Vincent, coordonnatrice du programme du jeu pathologique et M. Jean-Marie Thibault, président du conseil d’administration.

M. Thibault a présenté le CRD de Montréal-IU, puis Mme Vincent a expliqué la problématique et présenté la position de l’établissement sur la question. Les députés ont ensuite posé des questions.

Pour en savoir plus, visionnez l’audition sur le site de l’Assemblée nationale (en français, 1h02)

Un service de télécounselling pour les problèmes de jeux de hasard et d’argent

CRGMSource : Centre de Référence du Grand Montréal

Le Centre de Référence du Grand Montréal (CRGM) qui gère la ligne spécialisée Jeu : aide et référence grâce au soutien financier du ministère de la Santé et des Services sociaux offre maintenant un service de télécounselling aux personnes aux prises avec un problème de jeu excessif, soit de la thérapie brève par téléphone.

En 2006, le Centre avait déjà offert du télécounselling dans le cadre d’un projet pilote à la demande du ministère de la Santé et des Services sociaux. Les résultats de cette première expérience ont fait clairement ressortir le potentiel d’une telle approche sur le plan de l’impact thérapeutique à court terme. On a également pu démontrer que desservir tout le territoire du Québec à partir d’un seul point de service téléphonique est, non seulement réaliste mais très bien reçu par la population.

Le CRGM met en oeuvre un programme gratuit de télécounselling à court terme afin de rejoindre une clientèle qui présente diverses caractéristiques  sociodémographiques tout en mettant l’accent sur les régions excentriques. Le programme de télécounselling comprend une entrevue d’évaluation et six rencontres téléphoniques d’une heure portant sur les thèmes suivants : la motivation, les finances, les idées erronées, les déclencheurs, réorganiser sa vie, maintenir le cap, de même que trois suivis à divers intervalles. Le télécounselling peut alors s’avérer une approche pertinente pour faire de l’intervention précoce. Par ailleurs, certaines personnes qui pourraient hésiter à demander de l’aide autrement, peuvent être aidées par le télécounselling.

Les personnes intéressées doivent communiquer avec Jeu : aide et référence en composant le 1 800 461-0140.

Jeux vidéo / Jeux d’argent (2 brochures)

20 réponses jeux argentLe Centre sur le jeu excessif (CJE, Suisse) a rendu disponible sur son site deux brochures intitulées « 20 réponses sur les troubles liés aux jeux vidéo et à internet » et « 20 réponses sur les troubles liés aux jeux d’argent ».

Ce qu’on trouve dans ces brochures :20 réponses jeux vidéo

  • De quoi s’agit-t-il ? (définition, motivations, causes, etc.)
  • Qui est concerné ? (personnes à risque, âge, statistiques, etc.)
  • Conséquences et troubles associés ? (conséquences, combinaison avec la consommation d’alcool ou de drogue, etc.)
  • Prévenir et agir ? (traitement, entourage, outils etc.)

Pour en savoir plus consultez la brochure sur les jeux vidéo et internet et la brochure sur les troubles liés aux jeux d’argent sur le site du CJE (en français, 23 pages chacune)

Crime et jeux de hasard (numéro thématique)

criminologieLa revue Criminolgie vient de publier un numéro thématique intitulé « Crime et jeux de hasard » sous la direction de Marie-Marthe Cousineau et de Frédéric Ouellet.

Aperçu des articles thématiques :

  • La perception du poker selon les joueurs adeptes : un jeu qui les distingue / Magali Dufour, Séverine Petit et Natacha Brunelle
  • Les liens entre jeux de hasard et d’argent, activités policières et demandes d’aide / Marc Alain, Danny Dessureault et Natacha Brunelle
  • La dynamique des séquences de rechute chez des joueurs excessifs et des joueurs délinquants / Frédéric Ouellet
  • La réhabilitation par l’intervention : trajectoire inusitée ? / Pierre Tremblay et Frédéric Ouellet
  • Relation entre les jeux virtuels de hasard et d’argent et certaines conduites déviantes chez des jeunes du Québec / Natacha Brunelle, Danielle Leclerc, Marie-Marthe Cousineau, Magali Dufour et Annie Gendron
  • La violence dans les jeux vidéo et leurs effets : qu’en pensent les joueurs ? / Benoît Gagnon

Les résumés des articles seront bientôt disponibles sur Érudit.

Pour en savoir plus, venez consulter ce numéro sur les rayons du Centre québécois de documentation en toxicomanie.

Obstacles au traitement du jeu pathologique dans la région des Laurentides

Obstacles au traitementLe Centre Dollard-Cormier – Institut universitaire sur les dépendances vient de rendre disponible un nouveau document dans sa collection les Rapports de recherche de l’institut.

Source : Centre Dollard-Cormier – IUD

Alors que le jeu pathologique peut entraîner de lourdes conséquences tant pour le joueur lui-meme que pour son entourage, il semble que peu de joueurs consultent à ce sujet. Selon les études, seulement 7 % a 29 % des joueurs pathologiques auraient reçu un traitement pour le jeu au cours de leur vie. Bien qu’il semble que les joueurs s’en sortent fréquemment sans traitement, cette hypothèse n’explique pas pourquoi ceux qui n’arrivent pas à s’en sortir par eux-mêmes ne consultent pas, en dépit des conséquences graves associées à la problématique. Pourtant, il existe peu d’études de cette nature, visant à dégager des pistes de solution adaptées à cette population. C’est donc l’objectif de la presente étude : cerner les motifs de consultation et les obstacles qui empêchent ou retardent la demande d’aide chez les joueurs pathologiques de la région des Laurentides et trouver des pistes de solution afin de favoriser l’entrée en traitement de ces joueurs.

À cette fin, trois groupes de discussion ont eu lieu au mois de juin 2010. Le premier groupe était composé de six intervenants des services de réadaptation du Centre André-Boudreau affectés à la clientèle des joueurs pathologiques, le deuxième regroupait 10 intervenants de ressources régionales recevant au moins occasionnellement des joueurs pathologiques et le troisième était formé de 11 joueurs en traitement pour le jeu pathologique. Les participants aux groupes de discussion ont également rempli des questionnaires concernant les motifs de consultation, les obstacles au traitement et les ressources régionales. [Résumé des auteurs]

Pour en savoir plus, consultez le rapport en ligne sur le site du CDC-IUD (en français, 70 pages).

Référence :
Simoneau, H., Contant, É., & Chauvet, M. (2012). Obstacles au traitement du jeu pathologique dans la région des Laurentides. Montréal, Québec : Centre Dollard-Cormier – Institut universitaire sur les dépendances.

Des jeux de hasard et d’argent en détention ? L’état de la situation dans les pénitenciers fédéraux du Québec

Le Fonds québécois de la recherche sur la société et la culture du Québec (FQRSC) vient de rendre disponible sur son site web une thèse écrite par Valérie Beauregard (école de criminologie, Université de Montréal) portant sur le jeu dans un contexte de détention au Québec.

Les résultats de recherche sont présentés sous la forme de trois articles en anglais :

  • Gambling behind bars : does prison provide ideal conditions ?
  • Gambling in prison : a source of violence ?
  • Gambling in prison : addiction or leisure activity ?

Pour en savoir plus, consultez la thèse complète (en français et en anglais, 254 pages) ou son résumé (en français, 1 page), sur le site du FQRSC

Les adolescents à risque de développer un problème aux jeux de hasard et d’argent (thèse)

Le Fonds de recherche Société et culture Québec (FQRSC) vient de rendre disponible la thèse de Cathy Savard de l’Université Laval portant sur le jeu chez les adolescents et plus particulièrement sur les adolescents à risque de développer un problème relatif aux jeux de hasard et d’argent.

Cette thèse a pour but «de proposer un nouveau modèle explicatif sur le développement et le maintien des problèmes de jeu à l’adolescence, et d’étudier les habitudes de jeu des adolescents en centre jeunesse (CJ), un sous-groupe réputé pour présenter plusieurs facteurs associés au jeu. » (Savard, 2012 ; p. 74)

Pour en savoir plus, consultez la thèse en ligne sur le site du FQRSC (en français, 103 pages)

Référence :
Savard, C. (2012). Les adolescents à risque de développer un problème aux jeux de hasard et d’argent. [Québec, Québec] : Université Laval.