Archives de Catégorie: Solvants

Abus de solvants (numéro thématique)

La revue Substance Use and Misuse vient de publier un numéro spécial portant sur l’abus de solvants. Les articles parus dans de ce numéro sont regroupés en trois grandes sections :

  1. l’abus de solvants dans différents milieux socio-culturels et son épidémiologie (États-Unis, Israël, Amérique du Sud, Égypte, etc.)
  2. La neuroscience et les impacts sur la santé de l’abus de solvants
  3. Les interventions et traitements pour l’abus de solvants

Référence :
Special issue on volatile substance misuse : a global perspective. (2011). Substance Use and Misuse, 45(s1).

Ce périodique est disponible sur les rayons du Centre québécois de documentation en toxicomanie.

Conséquences négatives de l’intoxication aiguë aux substances inhalées (article)

Des chercheurs américains viennent de publier un article dans la revue Experimental and Clinical Psychopharmacology portant sur les conséquences négatives liées à l’intoxication aiguë aux substances inhalées, substances largement consommées par les adolescents et qui sont parmi les substances psychoactives les plus toxiques.

Les résultats de l’étude ont montré que certaines conduites à risque, comme s’engager dans des relations sexuelles non protégées ou des actes de violence sous l’influence des substances inhalées étaient dramatiquement plus communes chez les consommateurs assidus de substances inhalées. Les chercheurs ont constaté une corrélation significative entre l’impulsivité, l’automédication, la polytoxicomanie et une expérience de trauma antérieure et des conséquences négatives liées à l’intoxication aux substances inhalées.

Pour en savoir plus, consultez le résumé de l’article en ligne sur le site de l’éditeur (en anglais)

Ce périodique est disponible sur les rayons du Centre québécois de documentation en toxicomanie.

Abus de solvants chez les adultes

L’organisme américain SAMHSA a publié cette semaine des données sur l’entrée en traitement d’adultes pour abus de solvants. Les études concernant les solvants observent généralement ce phénomène chez les adolescents et/ou les jeunes adultes, mais l’étude récente menée par SAMHSA a montré que 54 % des admissions en traitement pour abus de solvants concernaient des adultes de 18 ans et plus. Cette étude a aussi montré que 52 % de ces admissions concernaient les 18 à 29 ans, 32 % les 30 à 44 ans et 16 % les 45 ans et plus.

SAMHSA a comparé les chiffres de consommation de solvants obtenus dans son dernier questionnaire national (SAMHSA’s National Survey on Drug Use and Health (NSDUH)) et a constaté que la consommation de solvants chez les adultes (1.1 million d’adultes de 18 ans et plus au cours de la dernière année) était supérieure à la consommation de crack (988 000), de LSD (637 000), d’héroïne (571 000) et de PCP (75 000).

Pour en savoir plus, consultez le communiqué de presse de SAMHSA (en anglais) ou le SAMHSA’s Spotlight Study sur le sujet (en anglais, 1 page)

Des pertes visuelles chez les consommateurs de poppers

L’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM, France) vient de faire paraître une lettre dans le très connu New England Journal of Medicine de même qu’un communiqué de presse au sujet de pertes visuelles prolongées constatées chez des consommateurs de poppers.

Pour en savoir plus, consultez le communiqué de presse : http://www.inserm.fr/content/download/21374/131786/file/cp_paques_14_10_2010.pdf

Pour en savoir plus au sujet des poppers :

L’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT) : Substances volatiles
L’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) : Note relative à l’usage des « poppers »
La Société canadienne de pédiatrie (SCP) : L’abus de substances volatiles

Abus de solvants

L’organisme américain bien connu NIDA vient de réviser sa brochure de la série « Research Report » sur l’abus de solvants. Cette dernière explique ce que sont les solvants, leurs effets, comment reconnaître l’abus de solvants chez un jeune, quels en sont les effets, à court et à long terme, et les conséquences médicales possibles. Diverses statistiques comparatives avec la consommation d’autres substances (cannabis, LSD et cocaïne) sont aussi données.

Lire le document : http://www.drugabuse.gov/PDF/RRInhalants.pdf