Archives de Tag: Lignes directrices

Lignes directrices pour l’évaluation de la prévention en toxicomanie

L’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT, en anglais EMCDDA) a publié en juillet dernier une seconde édition de ses lignes directrices portant sur l’évaluation des programmes de prévention en toxicomanie. Ce document se veut un guide pour les organisations qui souhaitent évaluer leurs interventions en prévention et les améliorer.

Comparativement à l’édition précédente, datant de 1998, la nouvelle édition contient de nouveaux concepts, méthodes et exemples provenant de programmes de prévention actuels.

Pour en savoir plus, consultez le document en ligne sur le site de l’OEDT (en anglais, 135 pages)

Référence :
European Monitoring Centre for Drugs and Drug Addiction. (2012). Guidelines for the evaluation of drug prevention : A manual for programme planners and evaluators (2e éd.). Luxembourg, Luxembourg : Publications Office of the European Union.

Publicités

Lignes directrices pour l’analyse légale de drogues facilitant les abus sexuels et autres actes criminels

L’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime vient de rendre disponible des lignes directrices afin de faciliter les analyses légales de drogues facilitant les abus sexuels et autres actes criminels.

Ce document comprend, entre autres, des chapitres portant sur la collecte des échantillons, différentes considérations liées à l’analyse des échantillons (substances rencontrées, équipement, compétence du personnel, méthodes utilisées, etc.) et sur l’interprétation des résultats (urine, sang et cheveux).

Pour en savoir plus, consultez le document en ligne sur le site de l’ONUDC (en anglais, 46 pages)

Référence :
Laboratory and Scientific Section. (2011). Guidelines for the Forensic analysis of drugs facilitating sexual assault and other criminal acts. Vienne, Autriche : United Nations Office on Drugs and Crime.

Traitement long-terme de l’automutilation (lignes directrices)

Le National Institute for Health and Clinical Excellence (NICE, Grande-Bretagne) vient de rendre disponible un document présentant les lignes directrices nationales sur le traitement à long-terme (après les premières 48h) de l’automutilation. L’automutilation est un phénomène commun, principalement chez les jeunes, et un large éventail de problèmes de santé mentale y est associé, comme la dépression, la schizophrénie, la personnalité limite et les problèmes de consommation de drogues et d’alcool.

Le guide complet comporte, entre autres, des chapitres sur les sujets suivants :

  • Introduction à l’automutilation (prévalence, méthodes, répétition, suicide, facteurs associés, etc.)
  • Méthodes utilisées pour développer les lignes directrices
  • Expériences vécues du point de vue des cliniciens et des personnes pratiquant l’automutilation et revue de la littérature qualitative sur le sujet
  • Formation
  • Évaluation psychosociale
  • Interventions psychosociales
  • Interventions pharmacologiques
  • Consentement, capacité mentale et confidentialité
  • Recommandations

Pour en savoir plus, consultez les lignes directrices complètes et les annexes sur le site de NICE (en anglais, 335 pages pour le document principal) ou encore la version abrégée (en anglais, 41 pages)

Lignes directrices pour le traitement de la toxicomanie

L’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies a rendu disponible un document présentant des lignes directrices pour le traitement de la toxicomanie en Europe. Le but de ce document est d’améliorer la qualité des services offerts. Il présente une vue d’ensemble des lignes directrices existantes dans différents pays européens.

Aperçu de la table des matières :

  • Que sont les lignes directrices et comment sont-elles développées ?
  • Des lignes directrices sont-elles toujours nécessaires ?
  • Identifier et prioriser les sujets pour le développement de lignes directrices
  • L’impact des lignes directrices
  • L’évolution des lignes directrices en Europe de volontaires à obligatoires
  • La disponibilité accrue des lignes directrices
  • Les principales motivations pour développer des lignes directrices
  • Les lignes directrices européennes selon le type d’intervention, la substance, la clientèle visée et les groupes de clients
  • Les leçons acquises de l’expérience dans le développement de lignes directrices nationales

Pour en savoir plus, consultez le document en ligne sur le site de l’OEDT (en anglais, 23 pages)

Référence :
European Monitoring Centre for Drugs and Drug Addiction. (2011). Guidelines for the treatment of drug dependence: a European perspective. Luxembourg, Luxembourg : Publications Office of the European Union.

Assurer l’équilibre dans les politiques nationales relatives aux substances sous contrôle

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a rendu disponible un document donnant des orientations relativement aux substances sous contrôle.  Ce document a pour but « d’apporter une orientation faisant autorité sur les politiques et la législation quant à la disponibilité, l’accessibilité, l’abordabilité et le contrôle des médicaments élaborés à partir de substances qui sont régies en vertu des conventions internationales relatives au contrôle des drogues. »

Ce document s’adresse en premier lieu aux politiciens, aux responsables politiques et aux organismes de contrôle, mais aussi aux professionnels de la santé, aux établissements de la santé, au milieu universitaire  et à toute personne s’intéressant à la santé publique, incluant les patients et leur famille.

Pour en savoir plus, consultez le document en ligne sur le site de l’OMS (en français, 78 pages)

Psychose et abus de substances (Lignes directrices)

Le National Institute for Health and Clinical Excellence (NICE, Grande-Bretagne) vient de rendre disponible un document présentant les lignes directrices nationales sur la comorbidité psychoses et abus de substance.

Le guide complet comporte, entre autres, des chapitres sur les sujets suivants :

  • les interventions psychologiques et psychosociales pour les personnes souffrant d’un problème de comorbidité psychose et toxicomanie ;
  • les interventions physiques et pharmacologiques les personnes souffrant d’un problème de comorbidité psychose et toxicomanie ;
  • les jeunes souffrant d’un problème de comorbidité psychose et  toxicomanie ;
  • modèles de services pour les personnes souffrant d’un problème de comorbidité psychose et de toxicomanie

Pour en savoir plus, consultez les lignes directrices complètes et les annexes sur le site de NICE (en anglais, 387 pages pour le document principal)

Lignes directrices du NICE concernant les problèmes liés à la consommation d’alcool

Le National Institute for Health and Clinical Excellence (NICE, Grande-Bretagne) vient de rendre disponible un document présentant les lignes directrices nationales sur le diagnostic, l’évaluation et la gestion de la consommation à risque et de la dépendance à l’alcool.

Ce document de 654 pages comprend, entre autres, des chapitres portant sur:

  • l’évaluation des services offerts aux usagers présentant un problème d’alcool
  • les outils d’évaluation de la consommation d’alcool (traite des différents outils de même que des outils selon certaines population, comme les jeunes et les personnes âgées)
  • les différents types d’intervention (12 étapes, entretien motivationnel, thérapie de couple, thérapie cognitivo-comportementale, etc.)
  • les interventions pharmacologiques (incluant l’usage de différents médicaments, les problèmes de comorbidité, le syndrome de Korsakoff, etc.)

Pour en savoir plus, consultez :

Référence :
National Collaborating Centre for Mental Health. (2011). Alcohol use disorders : diagnosis, assessment and management of harmful drinking and alcohol dependence. [Londres, Grande-Bretagne] : National Institute for Health and Clinical Excellence. (National Clinical Practice Guideline ; 115)