Des adolescents évitent l’abus précoce d’alcool en gérant mieux leur personnalité

AdoSource : bulletin UdeM Nouvelles, 24 janvier 2013

Dans une étude publiée dans la toute première édition de JAMA Psychiatry, des chercheurs du CHU Sainte-Justine, de l’Université de Montréal et du King’s College de Londres ont démontré que des interventions en milieu scolaire axées sur la personnalité offertes aux adolescents à risque élevé parviennent à réduire et à retarder chez eux la consommation d’alcool abusive, laquelle cause 9 % des décès chez les jeunes de 15 ans à 29 ans dans les pays développés. De plus, le fait de retarder la première consommation des jeunes à risque a donné lieu à une apparente immunité de groupe chez les jeunes à faible risque, étant donné la baisse de consommation dans le réseau social.

Pour en savoir plus, consultez l’article en ligne sur le site du bulletin UdeM Nouvelles (en français) ou le résumé de l’article à l’origine de la nouvelle en ligne sur le site de la revue JAMA Psychiatry (en anglais)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s