Prévention et contrôle des maladies infectieuses chez les usagers de drogues injectables

L’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT, en anglais EMCDDA) vient de publier conjointement avec l’European Centre for Disease Prevention and Control (ECDC) un guide explorant les bonnes pratiques en santé publique qui supportent les politiques visant à réduire les infections. Les infections transmises par le sang les plus communes chez les usagers de drogues injectables sont les virus des hépatites B et C et du VIH. Ceux-ci se transmettent principalement par le partage des seringues et du matériel d’injection ou par des contacts sexuels non protégés.

Pour en savoir plus, consultez le document en ligne sur le site de l’OEDT (en anglais, 50 pages)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s