Lien entre la maladie de Parkinson et la consommation de méthamphétamine et d’amphétamines (article)

Une étude du Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH) de Toronto acceptée pour publication dans la revue Drug and Alcohol Dependence fait un lien entre la consommation de méthamphétamine et de drogues de la famille des amphétamines et la maladie de Parkinson.

En étudiant les dossiers de près de 300 000 patients en Californie pour la période de 1990 à 2005, les chercheurs ont trouvé que les patients admis pour des problèmes de consommation de méthamphétamine ou d’amphétamines avaient 76 % plus de chance de développer la maladie de Parkinson.

Pour en savoir plus, consultez le résumé de l’article en ligne sur le site de PubMed (en anglais)

Référence :
Callaghan, R. C., Cunningham, J. K., Sykes, J., & Kish, S. J. (2011). Increased risk of Parkinson’s disease in individuals hospitalized with conditions related to the use of methamphetamine or other amphetamine-type drugs. Drug and Alcohol Dependence. Prépublication. doi : doi:10.1016/j.drugalcdep.2011.06.013

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s