Rapport annuel 2010 de l’Organe international de contrôle des stupéfiants

L’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS) a procédé hier à Vienne au lancement de son rapport annuel. Il en ressort, entre autres, que les drogues de synthèse connaissent une croissance fulgurante. En ce qui concerne le Canada, celui-ci demeure en Amérique du Nord l’un des principaux pays d’origine des drogues de synthèse, dont l’ecstasy et la méthamphétamine, et l’un des fournisseurs les plus importants de cannabis à haute teneur en THC. Toutefois l’OICS note que, selon l’Enquête de surveillance canadienne, la consommation de drogues illicites est en baisse au pays, particulièrement chez les jeunes.

Le rapport se divise en 4 chapitres :

  1. Les drogues et la corruption ;
  2. Fonctionnement du système international du contrôle des drogues ;
  3. Analyse de la situation mondiale ;
  4. Recommandations à l’intention des gouvernements, des organismes des Nations Unies et des autres organisations internationales et régionales compétentes.

Pour en savoir plus, consultez le rapport annuel de l’OICS en ligne (en français, 154 pages) ou le communiqué du bureau des Nations Unies contre les drogues et le crime (en français)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s