Étude comparative des rapports d’enquête sur le suicide et sur l’automutilation chez les délinquants sous responsabilité fédérale au Canada

Service correctionnel Canada vient de rendre disponible une étude comparative de rapports d’enquête sur des évènements graves d’automutilation ou de suicide chez les délinquants sous responsabilité fédérale.

Elle se base sur 86 détenus (80 hommes et 6 femmes) qui ont donné lieu à 117 évènements, soient 66 suicides et 51 incidents d’automutilation. La toxicomanie a été identifiée dans cette étude comme étant l’un des facteurs de risque d’automutilation ou de suicide. Dans les cas de suicide comme dans les cas d’automutilation la première méthode utilisée était les liens. La surdose compte aussi parmi les méthodes utilisées.

Pour en savoir plus, consultez l’étude en ligne (en français, 42 pages)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s