Enquête PrimInject

L’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES, France) lance PrimInject, une enquête sur la première injection de drogue. Accessible en ligne via le site shoot-premierefois.com du 1er octobre au 31 décembre 2010, cette étude, qui vise plus spécialement les jeunes, permettra de travailler à la mise en place d’outils de prévention et/ou d’intervention adaptés. En effet, la consommation de drogues par voie intraveineuse reste le mode majeur de transmission du VHC. Parmi les injecteurs usagers des structures de premières lignes, l’âge moyen d’entrée dans l’injection est de 20,2 ans et on estime que près de 60% des injecteurs fréquentant les dispositifs sont infectés par le VHC. Si la promotion de l’usage unique et personnel de la seringue a permis une baisse significative des infections par le VIH, pour la transmission du VHC l’effet a été plus limité. En effet, plus résistant et plus contaminant, le VHC se transmet également via l’échange du petit matériel nécessaire à l’injection. Par ailleurs, les contaminations surviendraient très souvent dans les premières années d’injections (y compris parfois lors de simples expérimentations ou de pratiques occasionnelles). [INPES]

Bien que cette enquête ait de prime abord été conçue pour la France, ses auteurs sont favorables à ce que d’autres pays y participent.

Pour en savoir plus, consultez le feuillet de présentation du projet.

Pour réponde au questionnaire : http://shoot-premierefois.com.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s