La pauvreté et l’impulsivité favorisent le jeu pathologique chez les jeunes

Des chercheurs montréalais se sont penchés sur les facteurs contribuant à l’apparition du jeu pathologiques chez les jeunes. Les résultats de leur recherche menée auprès de 628 jeunes de Montréal et de ses environs viennent d’être publiés dans la revue Addiction. Ils ont constaté que l’impulsivité, la pauvreté du milieu et le niveau de scolarité des parents peuvent être des facteurs qui influencent le commencement des activités de jeu chez les jeunes.

Pour en savoir plus, consultez l’article, son résumé, ou l’article publié dans le Forum (Nouvelles de l’Université de Montréal) à ce sujet.

Référence :
Auger, N., Lo, E., Cantinotti, M., & O’Loughlin, J. (sous presse). Impulsivity and socio-economic status interact to increase the risk of gambling onset among youth. Addiction. doi : 10.1111/j.1360-0443.2010.03100.x

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s