De la coercition à la cohésion : traiter la dépendance par les soins de santé, pas les punitions

L’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC) vient de faire paraître un rapport sur la promotion de l’approche de la santé concernant les dépendances. Il souligne que les soins offerts comme alternative aux sanctions criminelles doivent être basés sur des données probantes et répondre aux standards éthiques.

Ce rapport trace en outre un modèle de référence du système judiciaire au système de traitement. Il note que le traitement forcé, sans consentement du patient, ne devrait être considéré qu’en dernier recours.

Pour en savoir plus, consultez le rapport (en anglais seulement, 22 p.)

Référence :
UNODC. (2010). From coercion to cohesion: Treating drug dependence through health care, not punishment. Vienne: United Nations Office on Drugs and Crime.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s