L’utilisation des services de traitement par les joueurs pathologiques avec ou sans syndrome de stress post-traumatique

Une étude publiée dans le Journal of Gambling Studies par Lisa M. Najavits montre, à l’aide d’un groupe souffrant de problèmes de jeu, d’un groupe souffrant de stress post-traumatique et d’un autre combinant les deux problématiques, que les joueurs pathologiques souffrant de stress post-traumatique sont plus portés à entrer en traitement au moins une fois au cours de leur vie que ceux souffrant uniquement de problèmes de jeu.

Référence :
Najavits, L. M. (pré-publication). Treatment utilization of pathological gamblers with and without PTSD. Journal of Gambling Studies.

Ce périodique est disponible au Centre québécois de documentation en toxicomanie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s