Les pratiques d’injection en milieu festif

Les observations réalisées par le réseau TREND de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) entre 2000 et 2007 ont permis de dresser un état des lieux concernant les pratiques d’injection en milieu festif.

L’injection d’héroïne ou de cocaïne demeure peu répandue en regard des autres modes de consommation et on retrouve cette pratique principalement lors de technivals et de free parties. Certains indicateurs semblent toutefois montrer une augmentation de cette pratique au sein de ceux qui fréquentent les milieux festifs, qui sont principalement des jeunes de sexe masculin.

On y retrouve deux types d’utilisateurs : les injecteurs quotidiens, pour qui la fête est une occasion supplémentaire de consommer, et les occasionnels, qui ne pratiquent l’injection que lors d’évènements festifs.

Lire le document : 
http://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/epfxggpc.pdf

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s